Istanbul

Yazar : Othmar, Necdet Sander
Yayın Tarihi : 1955
Dil : İngilizce+Fransızca
Sayfa Sayısı : 112
Ölçü : 17,5 x 24,5 cm
Yayınevi : Editions Rhéa Paris

CET album n'a pas la prétention de réunir toutes les particularités d'Istanbul, ni de faire une nomenclature des monuments historiques de cette ville qu'on peut aisément qualifier de seconde Ville Eternelle. Nous avons tout simplement cherché à donner à ceux qui ne l'ont pas encore visitée une idée sur le grand intérêt que présente cette ville du point de vue historique, archéologique et touristique, et aux touristes la possibilité d'emporter avec eux un document réunissant les souvenirs les plus marquants de leur voyage. Istanbul est une de ces rares villes privilégiées qui, tout en ayant un passé très ancien, continuent de vivre et de se développer au cours des âges, sans avoir connu l'abandon ou les ruines, toujours promues à un avenir de plus en plus éclatant. İl serait logique d'attribuer ce fait à sa situation géographique qui, tout en lui conférant une importance stratégique et politique de premier ordre, a contraint ses possesseurs successifs d'en apprécier la valeur inestimable. Mais, si toutes les civilisations qui y ont défilé ont voulu y laisser leur empreinte, ce sont les Turcs qui, à partir de 1453, ont prodigué un effort considérable soit pour préserver de la destruction du temps les vestiges du passé, soit pour doter Istanbul des œuvres de leur propre génie. Ce sont eux qui en ont fait un centre intellectuel, politique, artistique et commercial de première importance. Capitale de I 'immense Empire ottoman, Istanbul n'a cessé de se développer et d'atteindre son apogée sous les Turcs. Plinius parle d'une petite agglomération nommée Lygos qui a du se constituer à l'actuelle Pointe du Sérail neuf siècles av. J.-C. D'après Strabon, ce sont les Mégariens qui, commandés par Byzas, sont venus s'installer à cet endroit, après avoir consulté I 'oracle de Delphes. Ce fait remonte aux environs de 657-658 av. J.-C. Ils y constituèrent une cité qu'ils appelèrent Byzantion, du nom de leur chef. Dès sa fondation, la nouvelle cité constitua un objet de convoitise pour les peuples voisins. Son premier occupant fut Darius qui lui assura la domination perse jusqu'en 479 av. J.-C. A cette date, Pausanias, roi de Sparte, en prit possession...
******